Images mentales

Dans le calme, le cerveau reformule intérieurement l’information qu’il vient de recevoir à sa manière.

Une personne visuelle reverra dans sa tête.

Un auditif réentendra les informations.

Ces images mentales vont se former à partir des sensations corporelles du moment (ambiance, sensations, odeurs…).

Il est fondamental de donner à l’enfant la possibilité et le temps nécessaires pour la création de ces images mentales, cela permettra une rétention de l’information à plus long terme.

Il suffit de quelques secondes après la leçon ou le devoir pour permettre à l’enfant d’intérioriser la matière en se créant son image mentale.  Encore faut-il créer ce rituel de l’évocation mentale et vérifier la pertinence de l’image en questionnant l’enfant sur l’information mentalement enregistrée.  S’il s’est trompé, veillez à ce qu’il refasse une nouvelle image mentale avec les bonnes informations.  Si l’image est pertinente, il est important de lui dire de garder l’information « pour toujours dans sa tête ».  L’intention de la mémorisation à long terme est nécessaire pour atteindre l’objectif d’un encodage en profondeur.

Par exemple si le soir l’enfant prépare sa dictée du lendemain pour faire plaisir à maman, les chances de restituer l’information correctement lors du contrôle sont substantiellement moindres que s’il avait fait cette préparation avec cette mise en projet de réussir sa dictée en classe.